Le temps qui file sa toile.

Il s’en est bien passé du temps depuis ma dernière parution…
Avec les méandres de la vie hé bien c’est déjà 9 semaines qui ont défilé à toute allure.
Et déjà le printemps à fait son nid derrière l’hiver évanoui,
Comme la poussière oxide qui s’insinue sans cesse dans les rêves,
Que la noirceur ne peut atténuer la magnifique réverbération de la lumière,
Je vais dans les aléas de la Diva de mes chimères,
La vision s’épure,
S’envole vers de nouveaux horizons,
La voix est toute tracé,
Et le chemin disparais au loin,
Sans s’attardé au passé.

Bon printemps!

WartDSC_9705

DSC_9704

DSC_9705

DSC_9702